Eh non ! L’Amérique du sud n’est pas le seul producteur de café

Eh non ! L’Amérique du sud n’est pas le seul producteur de café

  Même si le Brésil reste leader sur la production d’Arabica, une multitude de pays entre les Tropiques du Cancer et celui du Capricorne se taillent - à leur niveau - une part du marché. Pour les plus originaux : l’Ile de Sainte-Hélène, les Comores, Hawaï, la Réunion et bien d’autres… Mais aussi la Colombie, le Pérou suivis de près par tous les pays d’Amérique Centrale : Costa-Rica, Mexique, Panama, Salvador puis en face Cuba, Haïti, Saint Domingue.   En Asie, le Vietnam se place numéro un sur le marché du Robusta et rejoint le Brésil par ses volumes. En Afrique de l’Est, l’Ethiopie, berceau du café, est largement représenté avant le Yémen, le Kenya, la Tanzanie, le Malawi, etc.   Mais la culture du café ne s’arrête pas là et a su s’exporter bien plus loin. L’Inde, par exemple, lui prête 3 grandes régions à la pointe sud du pays : Karnataka, Kerala et Tamil Nadu.  Suivent l’Indonésie, avec les Iles de Sumatra, Java et Bali et, encore un peu plus à l’est, la Nouvelle-Calédonie ainsi que l’Australie et la Nouvelle-Zélande émergent bon train.   La liste ci-dessus n’est qu’une pale énumération des plus de 70 pays producteurs de cafés, en majorité des arabicas, à découvrir chez votre torréfacteur.

Partager :