Faites-vous confiance !

Faites-vous confiance !

On serait plus de 1,2 milliard à boire quotidiennement du café. Un rituel, plus souvent synonyme d’habitude que de plaisir. Inversons la tendance pour transformer ce moment en expérience sensorielle et cognitive.

Mais comment reconnaître un « bon café » ? Trop souvent malmené, le « petit noir » à l’amertume exacerbée, à l’acidité tapageuse et à l’âpreté marquée nous fait oublier le goût du café, le vrai. Avec plus de 800 composés, il s’agit en réalité d’une boisson d’une grande complexité aromatique. L’origine, la variété, le terroir, la récolte, la fermentation, la torréfaction, jusqu’à la préparation et le service, chaque étape va influencer le goût dans la tasse.

Une petite analyse s’impose : d’où vient mon café ? Comment est-il préparé ? Et surtout, quel goût a t-il vraiment ? Dégustons et délions les langues pour laisser place aux adjectifs: rond, corpulent, fruité, vif, léger, épicé, puissant, acide, grillé, équilibré, soyeux... Un café de qualité est une subtile harmonie de sensations justement dosées. Un café, lorsqu’il est bien traité, peut révéler tous ses arômes encore une demi-heure après la dernière gorgée dégustée, cela s’appelle la rémanence. Alors, faites-vous confiance, votre palais saura reconnaître un bon café !

photo © Nicholas Hind

Partager :